Aveyron, 12

Amicalisme

amicale entete livre

L'Amicale des Enfants du Canton de Bozouls

A partir de 1880, l’émigration aveyronnaise devient massive et s’oriente vers la capitale. En deux décennies, Paris voit s’implanter environ 50.000 Rouergats rejoints en permanence par de nouveaux arrivants. Sans formation, mais courageux, ils débutent comme homme de peine, portefaix, manœuvre, cocher de fiacre, porteur d’eau, livreur de charbon. Les difficultés d’insertion de ces émigrants, leur identité, "leur patois", leurs intérêts communs, font naître spontanément une solidarité collective. L’amicalisme est ainsi devenu l’affirmation d'une identité aveyronnaise, qui après avoir connu toutes les étapes difficiles d’intégration urbaine, a su conquérir certains domaines professionnels comme la "limonade" ou le petit commerce.

L'Amicale des enfants du canton de Bozouls fut fondée en 1910. Le président fondateur fut Jean Galaud, auquel succéda rapidement Henri Camviel, auteur d'une présentation du canton de Bozouls, historique, géographique et touristique, qu'il publia en 1914. La Société, d'après ses statuts, avait pour but d'établir entre les adhérents, des relations fréquentes et de favoriser les échanges que l'on se doit entre "compatriotes". Elle se devait aussi de venir en aide à ceux qui seraient dans le besoin et d'aider, dans la mesure du possible, les œuvres rouergates de Paris et les entreprises d'intérêt général des Communes du Canton, en dehors de toute considération d'ordre politique ou confessionnel. Par la publication de l'annuaire, les banquets annuels, la participation aux oeuvres sociales, les bureaux qui se sont succédé se sont appliqués à réaliser fidèlement ce magnifique programme jusqu'à nos jours.

 

→ Brochure édité en 1914 par l'Amicale pour ses adhérents

→ Historique de l'Amicale à l'occasion de son 100e anniversaire

Les statuts de la Société en 1914

Art. 1. - Il est fondé à Paris entre tous les originaires, descendants ou alliés d'une famille du Canton de Bozouls quel que soit leur domicile. une société sous le nom de SOCIETE AMICALE DES ENFANTS DU CANTON DE BOZOULS. Elle a son siège à Paris, 14, rue Turbigo. Il pourra être transféré ailleurs dans Paris par une simple décision du Bureau et du Conseil.

Art. 2. - Cette Société a pour but d'établir entre les adhérents des relations fréquentes et de favoriser les échanges que l'on se doit entre compatriotes. De donner des secours à ceux tombés dans l'infortune, enfin d'aider dans la mesure du possible à des améliorations reconnues utiles pour l'intérêt du pays.

Art. 3. - La Société s'interdit toutes questions politique et religieuse, tout membre qui agitera de ces questions durant une réunion, sera suspendu provisoirement par le bureau et rayé de la Société en Assemblée générale s'il y a lieu.

Art. 4. - La Société se compose : 1° De membres d'honneur; 2° De membres honoraires; 3° De membres actifs ayant plus de 16 ans.

Art. 5. - Sur la délibération du bureau, le titre de membre d'honneur peut être confié aux personnes suceptibles de rendre service à la Société ou versant en une fois cent francs ou une cotisation annuelle de dix francs. Les membres honoraire devront verser une cotisation annuelle de cinq francs. Les membres d'honneur et honoraires ne sont pas astreints d'être originaires du Canton de Bozouls. Les membres actifs verseront trois francs par an, plus un droit d'inscription  de 1 franc pour une seule fois. Les sociétaires inscrits, après le 1er juillet, ne verseront que la moitié de la cotisation. Seuls les membres actifs participent à tous les avantages de la Société et ont seuls droit au vote. Peuvent avoir les même avantages les membres d'honneur ou honoraires, s'ils sont en conformité avec l'article 1. L'Assemblée Générale peut conférer l'honoriarat aux fonctions, quand les titulaires sont arrivés au terme de leur mandat et ne demandent pas le renouvellement.

Art. 6. - Le fonds social se compose : 1° Des cotisations annuelles; 2° Des dons et legs fait à la Société; 3° Des bénéfices réalisés sur les fêtes et les banquets.

Art. 7. - La Société est administrée par un bureau et un Conseil composés comme suit : 1 Président; 2 Vice-Présidents; 1 Trésorier; 1 Trésorier-adjoint; 1 Secrétaire; 1 Secrétaire-adjoint. De un à trois assesseurs par commune suivant le nombre de sociétaires par commune.

Art.8. - Le Président dirige les réunions du Bureau, du Conseil et des Assemblée générales. En cas de partage des voix celle du Président sera prépondérante. Tous les sociétaires qui auront des réclamations à formuler oi des propositions à faire dans l'intérêt de la Société, devront les adresser au Président qui en saisira le Bureau et le Conseil à la première réunion, qu'il aura droit de réunir extraordinairement. Ne pourront faire partie du bureau que les membres majeurs possédant leurs droits civils.

Art. 9. - Les Vice-Présidents remplacent le Président en cas d'absence, la priorité est accordé au plus âgé.

Art. 10. - Le Trésorier est chargé de l'encaissement des cotisations et de tout mouvement de sommes revenant à la Société, il paie les sommes dûes par celle-ci sur pièces justificatives signées du Président. Le Trésorier-adjoint le remplace à son défaut.

Art. 11. - Le Secrétaire est chargé de la correspondance, des convocations et de la tenue des livres de procès-verbaux soit des réunions du bureau et du Conseil soit des assemblées générales. Il établira le compte-rendu moral.

Art. 12. - Le Secrétaire-adjoint est chargé de suppler le Secrétaire et de le remplacer en cas d'absence.

Art. 13. - Les Assesseurs sont chargés de la vérification de la comptabilité du Trésorier, sont désignés à tour de rôle pour des enquêtes pour secourir les nécessiteux, font de la propagande pour faire prospérer la Société, servent de trait d'union entre les sociétaires et le bureau, et forment le Conseil de la Société.

Art. 14. - Les membres du Bureau et du Conseil seront élus pour deux ans en Assemblée générale à la majorité des membres présents au bulletin secret, renouvelables par moitié tous les ans, en procédant à un tirage au sort la première année. Seul le Président ne pourra être élu que pour trois périodes consécutives de deux année chacune. En cas de démission ou de disparition d'un de ses membres, le bureau aura la faculté de le remplacer.

Art. 15. - N'ont droit de vote que les membres actifs à jour de leurs cotisations ou les membres d'honneur et honoraires qui sont en règle avec l'article 1.

Art. 16. - La Société se réunira en Assemblée générale tous les ans au mois de décembre autant que possible, afin de procéder aux élections et préparer son banquet annuel, dans des circonstances exceptionnelles elle pourra à la demande du bureau ou de quinze membres actifs, tenir des Assemblée extraordinaires. Après chaque banquet ou fête, le bureau et le Conseil se réuniront pour établir les comptes.

Art. 17. - A l'assemblée générale annuelle, les Trésoriers devront faire connaître aux sociétaires la situation financière, ils encaisseront les cotisations pour l'année suivante.

Art. 18. - Le Bureau et le Conseil pourront, si les ressources leur permettent, voter des secours en faveur des compatriotes dans le besoin. En cas d'urgence le Trésorier sur avis d'un membre du bureau ou d'un assesseur et avec l'assentiment du Président, pourra verser un secours à des compatriotes nécessiteux. Il devra en rendre compte à la première réunion du bureau et du conseil.

Art. 19. - En cas de décès d'un sociétaire ou de son conjoint, la Société offre une couronne de forme convenue et elle représentée aux obsèques. Néamoins, il n'y aura pas de délégation obligatoire. Le timbre de la Société est cjez le Trésorier à la disposition de la famille du décédé pour les lettres de faire part. Lorsque le décès se produira hors du département de la Seine, la Société ne pourra que tenir à la disposition de la famille la dite couronne.

Art. 20. - Tout sociétaire qui n'aura pas payé sa cotisation pendant une année, pourra être radié de la Société, mais devra au préalable avoir été avisé par lettre. Les sociétaires sous les drapeaux ne paieront pas de cotisations pendant la durée de leur service militaire. Ils auront droit à une gratification de dix francs pendant la durée de leur service militaire, quant ils auront payé trois cotisations en trois annuités différentes avant leur incorporation. La gratification de dix francs leur sera envoyée par les soins du Trésorier de préférence au moment des grandes manoeuvres.

Art. 21. - La durée de la Société est illimitée, elle ne peut être dissoute qu'en Assemblée générale spécialement convoquée à cet effet et comprenant au moins la moitié des sociétaires inscrits.

Art. 22. - Les Trésoriers ne pourront conserver entre leurs mains une somme supérieure à cinq cents francs, le surplus sera versé soit à la caisse d'épargne, soit en dépôt à vue dans les banques indiquées ci-dessous, en attendant l'achat de valeurs à lots ou sous forme de prêt aux caisses mutuelles établies dans le département de l'Aveyron paraissant présenter toute sécurité. Les dites valeurs devront être déposées dans les banques : Crédit Foncier, Crédit Lyonnais, Société Générale, Comptoir National des comptes, au nom du Président, du Trésorier et du Secrétaire autorisés à cet effet par l'Assemblée générale.

Art. 23. - En cas de dissolution de la Société, l'actif sera versé aux bureaux de bienfaisance des diverses communes du Canton de Bozouls, au prorata du nombre des membres inscrits de chaque commune.

Folklore

1910-2010 Centenaire de l'Amicale

1910-2010 Centenaire de l'Amicale

Pastourelle de la Ligue Auvergnate & du Massif Central

desktop.jpg

Une Bozoulaise reine de la vie amicaliste

La Ligue Auvergnate et du Massif-Central est une confédération internationale des associations originaires du Massif-Central créée en 1886, fondée par Louis Bonnet pour défendre et unir les Auvergnats de Paris. Elle organise notamment depuis 1925 l'élection de la "Pastourelle de la Ligue Auvergnate", l'institution la plus visible de la ligue.

Durant toute l'année 2008, une enfant de Bozouls a été la reine de la vie amicaliste à Paris : Aurélie Portal, petite fille de Mr et Mme Boularot de Curlande, a été élue Pastourelle de l'Aveyron. Pastourelle de la Ligue Auvergnate et du Massif Central. Elle a ainsi, une année durant, représenté dignement la commune de Bozouls dans les banquets et réunions des Aveyronnais de Paris.

inauguration

Initiatives pour les monuments

La guerre de 1914 porta un coup très dur aux Amicales Parisiennes qui restèrent en sommeil durant toutes les hostilités. Cependant, en pleine guerre, le 4 octobre 1916, l'Amicale de Bozouls décida d'élever un monument commémoratif à Bozouls, pour les morts glorieux de tout le Canton. Le monument fut construit sur le modèle de la maquette réalisée par l'éminent sculpteur Denys Puech, enfant de Bozouls, qui avait tenu à l'offrir à ses concitoyens. Le monument aux Morts fut inauguré sur la place de la Mairie le 19 septembre 1920.

Plus tard encore, le 28 août 1955 eut lieu l'inauguration du monument élevé à la mémoire des frères Denys et Louis Puech, anciennement situé devant le bâtiment de La Galerie. L'initiative de l'opération revenait également à l'Amicale (financement de l'imposante stèle de granit).

 

HISTORIQUE DES PRÉSIDENTS DE L'AMICALE

Jean Galaud

M. Jean GALAUD

(1910)

 

Henri CAMVIEL

M. Henri CAMVIEL

(1910-1929)

Léon VIGIER

M. Léon VIGUIER

(1929-1931)

Augustin FALGUIERES

M. Augustin FALGUIERES

(1931-1944)

Marc André FABRE

M. Marc André FABRE

(1944-1959)

Elie PLEGAT

M. Elie PLEGAT

(1959-1970)

Henri CANONGE

M. Henri CANONGE

(1970-1973)

Auguste MARRAGONIS

M. Auguste MARRAGONIS

(1973-1975)

Sylviane ROBERT-MOREAU

Mme Sylviane ROBERT-MOREAU

(1975-1977)

Raymond NOYER

M. Raymond NOYER

(1977-2002)

Brigitte CABROLIER

Mme Brigitte CABROLIER

(2002-2013)

Jean-Jacques NOYER

M. Jean-Jacques NOYER

(2013- à ce jour)

Contacter l'amicale des enfants du canton de Bozouls

Amicale des Enfants du Canton de Bozouls

M. Jean Jacques NOYER Président
8 Place de la Madeleine, 75008 Paris