Aveyron, 12

Patrimoine bâti

monument aux morts

Le Monument aux morts

La guerre de 1914 porta un coup très dur aux amicales parisiennes qui restèrent en sommeil durant toutes les hostilités. L'activité de l'Amicale des enfants du canton de Bozouls se manifesta particulièrement après la guerre, ou décision fut prise d'élever un monument commémoratif à la mémoire des 280 hommes du canton, morts au Champ d'honneur. Le monument a été édifié par souscription publique et construit en 1920 sur le modèle de la maquette réalisée par l'éminent sculpteur Denys Puech, membre de l'Institut de France et enfant de Bozouls, qu'il avait tenu à offrir à ses concitoyens. Le monument fut inauguré sur la place de la Mairie, le 19 septembre 1920 en présence de Louis Puech et le sénateur de l'Aveyron Joseph Monsservin.
Déplacé, le monument se trouve depuis 2013, face à la salle Denys Puech, derrière la Place de la Mairie,  pour être mis en valeur et pour donner de l'espace au public lors des commémorations.

Détails sur le monument

Localisations :

jh.jpg

Représentation :

Il y a un soldat avec un fusil à baionnette en haut-relief. Derrière lui, il y a Marianne qui brandit dans sa main gauche, le drapeau français et, dans sa main droite, une couronne de laurier. Elle en a aussi une sur la tête. Marianne a une armure qui couvre son buste. Le soldat a un casque, des chaussures, des bandes molletières, un pantalon, une capote avec un ceinturon, deux cartouchières et un fourreau pour la baionnette. Il y a un casque contre le pied gauche du soldat; il semble l'écraser.

Le soldat fait muraille, il protège Marianne (la France) et repousse les Allemands. Marianne symbolise la France. Sa couronne de laurier symbolise la paix. Il y a une phrase sculptée en relief qui dit "on ne passe pas". Elle est sous le haut-relief en bas de la stèle. Cette phrase signifie que les Allemands ne prendront pas notre pays.

Architecture / aménagement :

Le monument est composé d'une stèle qui repose sur un socle en pierre. Sur la face avant de la stèle, il y a Marianne en bas-relief et un soldat en haut-relief qui protège Marianne. A l'arrière du monument, se trouve une palme avec une couronne en bronze.

Il se trouve dans un grand espace pavé, derrière la Mairie, délimité par le mur de la mairie à droite, des plots face au monument, des arbres et des bancs à gauche de celui-ci. Il fait face à la salle Denys Puech en hommage à l'artiste qui a réalisé ce monument, entre la rue Henri Camviel, président de l'amicale en 1920 et les allées Paul Causse, Maire de Bozouls en 1920.

Caractéristiques :

  • Hauteur : 3,7 m
  • Largeur : 2,3 m
  • Matériaux : pierre, bronze
  • Année : 1920
  • Epitaphe : "A ses enfants glorieux morts pour la France le canton de Bozouls a élevé ce monument de pieuse reconnaissance"
monument frères puech

Le monument des Frères Puech

Ce monument commémore la mémoire du célèbre sculpteur Denys Puech (1854-1942) et de son frère, le député et ancien ministre Louis Puech (1851-1947) tout deux originaires de Gavernac près de Bozouls. Ce médaillon est un achat par commande en 1955 au non moins célèbre sculpteur Louis-Henri Bouchard (1875-1960). La stèle complétant le monument commémoratif a été offerte en 1955 par l'Amicale des enfants de Bozouls, lors du dépôt et de l'inauguration de l'oeuvre le 28 août de la même année.